La crèche comtoise

La bibliothèque de Besançon conserve une version manuscrite de La crèche comtoise, une copie soignée dans un petit carnet d’après l’édition imprimée de 1889 préfacée par Henri Bouchot, conservateur à la BNF. Cette version éditée est illustrée par Louis Androt, de son vrai nom Girollet. Peintre décorateur handicapé, il restaure des tableaux dans sa chambre, atelier de la Butte.​
La Citadelle et les lieux bisontins sont présents dans le manuscrit, ancrant cette crèche dans la région. On retrouve plus loin les maisons traditionnelles de Battant avec la porte de la cave, la madeleine, le palais de justice, le pont Battant et les quais. La version imprimée est moins illustrée de paysages locaux. Les personnages principaux s’expriment en patois tandis que les anges, bergers et les notables (religieuse, avocat, coquette) répondent en français.​
La crèche comtoise fait l'objet du À la loupe du mois de décembre à découvrir sur le site Mémoire vive, patrimoine numérisé de Besançon.